Entretien avec DENIS BARBIER

ENTRETIEN AVEC DENIS BARBIER

 

Denis Barbier. La passion d'un homme tranquile.

 

Les clameurs de la salle et la sono se sont calmées. Une fébrile activité règne sous les voies à reconstruire pour la finale des seniors. J'arrache Denis à sa visseuse et ses plans de voies pour une causerie rapide, imprudemment promise la veille.

 

Qui tu es toi...?

Denis Barbier, prof d'EPS, licencié à RAPPEL, entraîneur, ouvreur régional, juge de voie, initiateur SNE, ....et grimpeur, surtout grimpeur. (Et bien d'autres choses. ndr).

 

Sans te faire offense, le temps passe... La passion, toujours là ?

Ca fuse : Le caillou avant tout..., le minéral, les odeurs, le grain du rocher, pour le plaisir des sens. La gestuelle, la création du mouvement pour contenter l'esprit. Tout cela vient de loin et perdure. Les vacances famille/caillou, 36 ans que ça dure ! Et le maître mot sort, timidement, le pathos n'est pas le genre de la maison : le partage...., la cordée, les compagnons, les jeunes !

 

Tu es entraîneur. Quelles qualités cherches-tu à repérer chez de jeunes grimpeurs ?

La passion, le feu pour l'activité, l'engouement avant toute chose. Ensuite vient le mental et la cohorte des qualités inhérentes à la kinesthésie (capacité cognitive, l'équilibre, le ressenti du corps dans son environnement) et une chose importante : la créativité. Ensuite quand tout va bien, il faut s'occuper du physique : la force l'explosivité, la "conti", la "rési" ...

 

Tes bonheurs en tant qu'entraîneur?

Je suis heureux quand je vois les compétiteurs devenir de « vieux » ou de vrais grimpeurs. C'est toujours satisfaisant de constater la réussite du sportif dans son intégralité d'être humain. Et puis transmettre la passion, voire que ça accroche, c'est aussi du bonheur.

 

Ton action au sein du Club et autres instances fédérales ?

J'ai entraîné, j'ai formé, je me suis consacré à l'ouverture de voie pour les compétitions du CD et du CR. Au Club je travaille en direction d’un groupe "Ado" et je fais partie du Comité Directeur (un grand Club, plus de 400 licenciés. ndr).

 

Quelle question je ne tai pas posée et à laquelle tu aimerais répondre ?

"C'est quoi l'escalade pour toi ? C'est une manière de vivre ma vie, de me réaliser, entre autres choses. Le défi fait partie de l'activité. La certitude n'appartient pas forcément au programme... j'aime !

 

Le coup de la Santa Maria ! Tu serais monté à bord ?

Nous avons la faiblesse Denis et moi de rêver que nous aurions navigué de concert.

 

MLT