Entretien avec Vincent POTET

 

CCA : Salut Vincent, comment te présenterais tu ? Parles-nous de ton club ?

                Bonjour. Je suis actuellement en formation d’Educateur Technique Spécialisé en dernière année. Voilà maintenant 3 ans que je pratique l’escalade aussi bien en bloc qu’en voie en intérieur et extérieur. Je fais parti du club ITSRA GRIMP’AUVERGNE dont j’assure la présidence depuis Septembre 2013. Il s’agit donc d’un nouveau club qui remplace l’ancienne association de mon école de travailleurs sociaux. Cette association avait pour but d’initier les étudiants sur diverses activités telles que l’escalade, une chorale, initiation à la Langue des Signes Française…. Cette année, cette association a été dissoute pour laisser place à un club d’escalade.

 

CCA : Comment es-tu arrivé à l’escalade ?

                J’ai toujours été sportif. J’ai pratiqué pendant de nombreuses années le football au poste de gardien de but en club/compétition, le basket, le V.T.T., le snowboard à titre de loisir. J’ai arrêté le football par lassitude et une orientation professionnelle m’a contraint durant deux années de stopper, ou disons plutôt de ne plus pratiquer un sport régulièrement. Une fois admis en formation d’Educateur Technique Spécialisé, j’ai pu réfléchir au sport que je voulais découvrir. Fortement intéressé par l’escalade, j’ai pris des informations sur le net et j’ai découvert un stage d’initiation sur Clermont Ferrand. J’ai préféré commencer par ce stage pour vérifier avant tout si je pouvais trouver un attrait à ce sport et connaître les techniques de base (assurage, manips de cordes,…). La première expérience fut très concluante car dès les premières voies (même si cela se passait sur une structure artificielle) j’ai été pris du « virus » grimpe. J’ai découvert qu’au sein-même de mon école, il existait une section escalade (encadrée par Chantal Caissier Aulagne) et je me suis donc inscrit auprès de celle-ci pour rencontrer des passionnés,  connaître les sites extérieurs, me perfectionner et partager cette activité. J’ai pu par la même occasion découvrir ma région d’une façon attrayante tout en pratiquant une activité sportive.

 

CCA : Pourquoi as-tu accepté la proposition de prendre la présidence ?

                J’ai accepté la responsabilité de Présidence pour de nombreuses raisons. Il s’agit du club de mon institut de formation et je trouvais l’idée intéressante qu’un étudiant fasse preuve d’engagement envers une activité proposée par son école. L’association est composée essentiellement d’étudiants donc qui de mieux qu’un étudiant pour représenter le club. Il s’agit d’un investissement de ma part puisque en plus de la Présidence, j’assure l’initiation des débutants du club, participe au projet de médiations éducatives de mon école (il s’agit d’une semaine de découverte d’une activité. Cette médiation a une visée éducative puisqu’en plus de cette initiation, les étudiants doivent élaborer un projet sous l’égide de l’encadrant. Prendre contact avec des institutions, leur proposer cette activité, encadrer les sessions, assurer une progression sportive, développer de nouvelles compétences font parti des objectifs de cette médiation éducative). Personnellement, je me forme, je travaille ma pédagogie tout en me perfectionnant en vue d’être plus compétent, de progresser pour passer de nouveaux diplômes d’encadrant.

 

 

 

CCA : Si tu avais une « profession de foi » à communiquer à tes adhérents quelle serait-elle ?

                L’escalade est un sport merveilleux. On développe des compétences mentales et physiques tout en prenant plaisir à découvrir des sites, en appréciant d’un autre point de vue la beauté de la nature. Il s’agit d’un sport ou la convivialité, le partage, l’entraide sont primordiales pour s’assurer un bon moment de plaisir.

 

CCA : Connais-tu la FFME et son fonctionnement ? En tant que Président qu’en attends-tu ?

                La FFME regroupe six sports dont l’escalade. A vrai dire, comme n’importe quelle fédération de sport, la FFME fait part de l’actualité, des nouveautés, des évènements, des différentes formations  liées à ce sport.

                Je n’attends rien de spécial de cette Fédération, juste qu’elle continue à développer ce sport et la fasse connaître à un plus grand nombre de citoyens. Une petite idée serait de répertorier toutes les manifestations mêmes minimes sur l’année en cours (contest, festivals, démarche de nettoyage de sites, …).

 

CCA : Linda BENARD, Présidente du club de Vic-sur-Cère, dans son interview a lancé l’idée d’une école des présidents ? Trouves-tu l’idée bonne ?

                L’idée semble intéressante et il faudrait axer cette école sur les démarches de sécurité (matériel, et pratique de l’escalade), les gestes à proscrire, la participation et sensibilisation à l’éco citoyenneté.

CCA : Aurais-tu un message particulier à communiquer aux licenciés auvergnats ?

                Vivement l’été. L’escalade c’est bien, c’est beau surtout en extérieur.

                Bonne grimpe à tous et peu importe le niveau dans lequel on évolue, le principal est de se faire plaisir quelque soit le type d’escalade.

 

 

CCA.